Sélectionner une page

Blogue

Nous sommes la paix.

par André Jacob

Travailleur social et sociologue, professeur retraité de l'École de travail social de l'Université du Québec à Montréal. Tout au long de ma carrière universitaire, j'ai mené une carrière artistique, tout particulièrement en arts visuels.

6 octobre 2021

Ce poème a été publié dans mon livre: POUR LA PAIX, BRISONS LE SILENCE! Montréal, édition Pleine lune (2019), p. 147 – 148.

Sur une mer étale irisée par la lumière naît l’aube cryptique. Un rideau se lève. La paix se dessine.

En équilibre instable au-dessus des guerres, comme une nymphe évanescente plus fragile qu’un oiselet, la paix avance à tâtons, au risque de basculer dans le vide de l’oubli.

Devant la menace des chars et des missiles, le regard figé vers le ciel, saisis par le doute et l’effroi, nous murmurons :

Nous sommes la paix.

À travers la grisaille, le vol d’un aigle trace l’espoir. Une phrase candide défile comme un nuage.

Nous sommes la paix.

Dans le tohu-bohu du monde, malgré les combats, les éclats d’obus, les cris des blessés et le silence des morts, une clameur s’élève.

Nous sommes la paix.

Nos voix en choeur symphonique, sonores comme le chant des esclaves, psalmodiques comme vêpres, se réverbèrent sur les mers.

Nous sommes la paix.

Malgré les écueils, notre révolte grandit avec la force de l’espoir.

Nous répétons en mille poèmes :

Nous sommes la paix.

Vers l’horizon de l’avenir orné de lettres d’or, des quatre coins du monde, sur un obélisque pharaonique, nous gravons :

Nous sommes la paix.

Comme ode à la liberté, sur une mélodie magnétique, nous inventons une rhapsodie :

Nous sommes la paix.

Pour dénoncer la haine fortissimo, nous chantons :

Nous sommes la paix.

Pour inspirer le respect, nous composons un concerto :

Nous sommes la paix.

Pour enluminer la dignité, nous clamons :

Nous sommes la paix.

Pour briser les frontières, nous tissons la fraternité.

Nous sommes la paix.

Sur le sol libéré et sur des murs dénudés,

Nos graffitis s’incrustent dans le temps :

Nous sommes la paix.

Pour museler les canons, nous étouffons leur tonnerre en scandant en onomatopées :

Nous sommes la paix.

Devant les défilés des régiments sur les grandes avenues noires, nous étalons nos mots en lettres blanches :

Nous sommes la paix.

Sur le képi de chaque soldat, comme des étoiles, nous inscrivons quatre mots :

Nous sommes la paix.

Face aux marchands d’armes, avec fierté, le poing levé, nous hurlons Nous sommes la paix.

Pour faire rêver les généraux, avec du fil d’or sur leurs uniformes, nous cousons:

Nous sommes la paix.

Nous ne sommes pas seuls, mais dix, vingt, cent, mille et des millions à proclamer haut et fort :

Nous sommes la paix.

Pour la paix, écrivons, chantons, dansons, sculptons, peignons, déclamons:

Nous sommes la paix.

Vous pourriez aussi aimer…

HIROSHIMA 2.O

Dans les lueurs du passéDes poètes rêveursD’amour et de paixMouraient emprisonnésPour crime de vérité Ce jour-làLe 6 août 1945Ombre funesteUne bombeA … H …...

lire plus
poèmes pour la paix

poèmes pour la paix

17 mai 2022 Pour la paix… la dissuasion est un non-sens La dissuasion, « c’est l’application méthodique du cercle vicieux : pour éviter d’être...

lire plus

Abonnez-vous pour ne rien manquer !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.